Communiqué du maire de mars 2009

2 Mars 2009

Le Conseil municipal du 2 mars 2009: quelques décisions

  • Suite à l’installation du nouveau système téléphonique, qui permet un meilleur accès aux différents services offerts au bureau municipal, le Conseil a décidé d’offrir aux citoyens, à un prix compétitif, les appareils téléphoniques qui ne seront plus utilisés. Il faut contacter la Municipalité au 819-828-3222, poste 102.
  • Suite au résultat de la Procédure d’enregistrement relatif au Règlement d’emprunt pour l’achat de l’immeuble du 162 Miquelon à des fins municipales et suite au retrait par le P’tit Bonheur de la demande de partenariat, le Conseil a décidé de retirer le dit Règlement.
  • Le Conseil a autorisé le versement des subventions suivantes : pour la Fondation du Centre de Santé et des Services Sociaux des Sources : 200 $. Pour le P’tit Bonheur : 3 000 $ et 1 000 $ pour la location annuelle des locaux à des fins municipales.
  • Le Conseil a adopté une modification à l’horaire d’ouverture du bureau municipal. Ainsi, le jeudi, le bureau sera ouvert de 8 h 30 à 12 h 00 et de 13 h 00 à 16 h 30 (au lieu de 17 h 30). Effectif à compter du 5 mars 2009.
  • Afin de poursuivre les travaux nécessaires pour sécuriser les approches du Pont du rang 13, le Conseil a décidé de mandater la firme Vinci Consultants pour obtenir un Certificat d’autorisation auprès du ministère du Développement Durable et de l’Environnement.
  • Montant octroyé : 3 500 $

Pour informations complémentaires ou suivis, contacter la directrice générale de la municipalité.

Évènements à souligner : une contribution à notre qualité de vie

  • Les Rendez-vous de la Francophonie : le comité organisateur est au rendez-vous pour nous offrir encore cette année une belle occasion de partager les richesses de notre belle langue française. Les invitations sont déjà lancées pour le 5 à 7 du 12 mars et pour l’événement du 22 mars. C’est aussi une belle activité intergénérationnelle. À ne pas manquer et surtout il faut s’inscrire pour participer activement. Bravo et merci aux organisateurs.
  • Vendredi le 20 mars : une belle occasion d’apporter notre petite contribution au développement de notre Centre de Santé. La FADOQ de Saint-Camille a généreusement accepté d’organiser un événement pour recueillir des fonds au nom de la Fondation du CSSS des Sources. C’est un souper, avec une activité particulière, qui nous est offert. Tout en s’amusant, agissons pour une bonne cause et, qui sait, peut-être pour notre propre bien éventuellement. Merci à la FADOQ.

La gestion des matières résiduelles : un bilan et des sites pour les CRD

Au terme de l’année 2008, la MRC a fait un bilan relatif à la collecte municipale (déchets domestiques) pour l’ensemble de ses municipalités.

Ainsi, en ce qui concerne Saint-Camille, sa population de 470 habitants a généré quelque 201 tonnes de déchets dont 62 tonnes qui ont été acheminées au Centre de Tri de Sherbrooke (récupération) et 139 tonnes au LES à Asbestos (enfouissement). Le taux de valorisation (récupération vs total déchets) est de 31 %, alors que pour la MRC le taux moyen est de 24 % et pour le Québec de 32 %.

Sur ces comparaisons, nous pouvons nous réjouir et surtout nous encourager à aller plus loin. Il faut toutefois se rappeler que l’objectif gouvernemental fixé pour 2009 est 60 % de valorisation… encore du chemin à faire… La MRC entame l’évaluation de l’application de son Plan de Gestion des Matières Résiduelles adopté en 2004 et qui doit être révisé en 2009. Des mesures concrètes avaient été prévues... il faut voir ce qui n’a pas fonctionné et apporter des correctifs. Dossier à suivre…

D’autre part, depuis que le LES est fermé, il n’est plus possible de livrer à Asbestos les résidus secs CRD (construction, rénovation, démolition). Jusqu’à nouvel avis, nous vous suggérons d’acheminer ces résidus à l’un ou l’autre des deux sites suivants : Site de Bury à 50 $ la tonne ou Gestion Michel Couture à Stoke à 70 $ la tonne.

Pour deux des quatre ponts de nos routes municipales : des actions concrètes

D’abord pour le pont du rang 10 sud ouest, les travaux de réfection du tablier se réaliseront du 9 mars au 30 mars 2009. C’est donc déjà en cours. À prévoir : les détours nécessaires pendant les travaux.

Concernant le pont du rang 13, nous avons reçu une très bonne nouvelle : l’élargissement du pont est inclus dans la programmation 2009 du ministère des Transport du Québec. Les travaux devraient donc se faire avant décembre 2009. Ce projet fut possible en raison de l’appui déterminant de notre député M. Yvon Vallières et de l’ouverture à notre projet de développement domiciliaire par la direction régionale du MTQ.

Déjà, la municipalité est en contact avec le MTQ pour convenir de régler ensemble à la fois la problématique du tablier du pont et celle des approches du pont. Dans ces deux dossiers, nous avons une très belle collaboration du MTQ régional.

L’utilisation de nos installations sportives : resserrement de la sécurité

Nous avons des installations sportives fort intéressantes et c’est très heureux pour les jeunes et pour ceux et celles qui veulent bien vieillir.

Toutefois, il y a parfois des petites problématiques reliées au respect des horaires d’activités, au respect des règles d’utilisation tels que le fumage (quelque soit la substance), les heures d’accès etc... Parfois, ce sont des gens de d’autres municipalités qui viennent perturber nos façons de faire… Nous ne voulons pas fermer à nos jeunes l’accès aux installations et nous ne pouvons pas non plus ajouter du personnel pour contrôler les allées et venues. Alors il nous faut savoir se serrer les coudes et faire chacun sa part pour arriver à protéger nos jeunes et à faire en sorte que les activités se déroulent harmonieusement.

Les mesures suivantes sont prises : le Comité de loisir en collaboration avec la municipalité affichera en évidence les consignes principales reliées à la pratique des activités (règlements, horaire etc.), l’inspecteur municipal fera régulièrement sa tournée de contrôle sur les lieux et la S.Q., qui a déjà été informée, fera sa tournée de façon régulière, à certaines heures. D’autre part, il faut aussi que tout acte de vandalisme, de violence ou autre acte illicite soient immédiatement dénoncés par le citoyen ou la citoyenne qui le constate. C’est une façon très efficace pour arriver à sécuriser davantage notre milieu.

Mais les interventions éducatives reçues à la maison sont aussi essentielles. Ensemble, nous pouvons sensiblement améliorer la situation.

Bonne journée !
Claude Larose, maire