Projets résidentiels

Projets résidentiels
Projets résidentiels
 

Projet du Parc agro-villageois

Le projet offre huit terrains boisés d’un acre en bordure du village de Saint-Camille.

Les terres de la coopérative La Clé des champs constituent un attrait paysager, à l’image d’un lac, sur le bord duquel des maisons seront construites. Le projet originel prévoyait 17 terrains, d’une superficie d’un acre environ chacun. Lors du dépôt à la CPTAQ, nous avions 12 preneurs assurés qui ensemble se concertaient pour préciser ce qu’ils pouvaient développer en commun au niveau des services d’eau potable et d’eau usées en particulier. La décision de la CPTAQ a fait en sorte de réduire le projet à 8 terrains. Qu’à cela ne tienne, aujourd’hui, six des huit terrains ont preneurs et deux maisons sont construites.

Terrains à vendre dans le projet du Parc agro-villageois!

Quelques terrains d'un acre sont présentement disponibles.  Les personnes intéressées peuvent contacter Jacques Proulx au 819 879-4493.

Projet des Fermettes du Rang 13

Les citoyens et organismes de Saint-Camille déploient depuis longtemps des efforts exceptionnels afin de combattre les problèmes reliées à l’exode qu’elle vit, à l’instar de bien d’autres municipalités du Québec. La manière dont elle a su mettre à profit ses forces afin d’y remédier est exemplaire.

L’une des initiatives camilloises allant en ce sens est le Projet des Fermettes du Rang 13.

Au début de l’année 2004, un petit groupe de personnes répondait à l’appel de St-Camille, alors à la recherche de nouveaux (elles) citoyen(ne)s dans le but de redresser sa situation démographique et économique. Depuis lors, ce groupe s’est significativement agrandi pour finalement se constituer en coopérative. Ce sont maintenant vingt-deux familles – pour la plupart de jeunes professionnel(le)s et des étudiant(e)s universitaires – qui habitent le secteur.

Cette expérience peut servir de modèle aux autres municipalités québécoises aux prises avec la même problématique, et peut aussi servir de banc d’essai permettant de définir et de mettre en application les conditions gagnantes d’un développement rural durable et harmonieux. Il est possible de voir cette initiative comme un incubateur grandeur nature permettant de déterminer et de mettre en place un nouveau modèle mutualisme de revitalisation pour les régions rurales.

 

Les principes qui sous tendent l’établissement de ces nouveaux arrivants à Saint-Camille dans le cadre de ce projet sont la solidarité, l’autogestion, la diversification économique, le respect du tissu communautaire en place, de même que le respect de l’environnement. Or, la coopérative est convaincue qu’il s’agit des ingrédients essentiels à l’établissement pérenne d’une communauté de nouveaux arrivants au sein d’une municipalité rurale.

La solidarité et l’autogestion tissent des liens indéfectibles entre les membres de la coopérative et avec la communauté camilloise, contribuant au sentiment d’appartenance chez les nouveaux arrivants. La diversification demeure un facteur clé pouvant contribuer à la revitalisation économique locale par l’émergence de nouveaux créneaux et secteurs d’activités. Enfin, le respect du tissu communautaire et la volonté de préserver le milieu biophysique favorisent l’intégration harmonieuse de notre groupe au sein de son milieu de vie.

Offrir à de nouveaux arrivants les conditions nécessaires à leur établissement à long terme afin que ceux-ci puissent, en retour, contribuer de manière durable au dynamisme socio-économique d’une municipalité rurale, voilà l’objectif ultime d’un tel projet.

Pour plus d'information, voir également la section Dossier de presse